La Jacinthe des bois au Pays de Fontainebleau

Jacinthe des bois, Fontainebleau, (C) 2016 Greg Clouzeau
J'ai quelques jours de retard dans le trie de mes images mais il n'est pas encore trop tard pour vous parler d'une des premières fleurs du Printemps : la jacinthe des bois ! Une plante assez commune chez nous qui, dès les premiers jours d’avril, peut transformer un sous-bois encore un peu terne en un imense tapis bleu. En effet, Hyacinthoides non-scripta n'est pas une fleur solitaire et c’est par milliers d’individus qu’elle couvre les sous-bois encore encore très clairs en début de saison. Une véritable aubaine pour les photographes, les abeilles et les autres insectes qui sortent de l'hiver et l'occasion de faire un peu de génétique !


Un peu de botanique :


Traditionnellement, la jacinthe des bois, Hyacinthoides non-scripta, était classée dans la vaste famille des Liliacées, qui comprenait entre autres les lis, les tulipes, l’ail, l’oignon, l’asperge et le muguet. Mais la science évolue et des études génétiques ont permi d'éclater la famille des Liliacées « au sens large » divers familles plus restreintes. Ainsi, la jacinthe des bois est aujourd’hui classée dans la famille des Hyacinthacées (ou parfoist dans celle des Asparagaceae) aux côtés des jacinthes vraies, des scilles et des muscaris. Cette nouvelle classification est dite phylogénétique.

Une vie au ralentie 10 mois de l'année

La jacinthe des bois est une plante vivace qui subsiste d’une année sur l’autre par un bulbe souterrain. A l’instar de nombreuses vivaces comunes comme le perce-neige, l’anémone des bois ou l’ail des ours, notre jacinthe des bois présente une stratégie dite « vernale ». Toutes profitent que les arbres des sous-bois n'aient pas développé leur feuillage pour fleurir et se multiplier avant que l'ombre soit trop forte ! Son activité végétative est donc précoce et limitée aux quelques semaines. Dès la fin mai, les parties aériennes de cette plante auront disparu… et la jacinthe des bois passera les dix mois suivants en vie ralentie, à l’état de bulbe.


Tapis de Jacinthes des bois, ENS de la Rochette, (C) 2016 Greg Clouzeau
Tapis de Jacinthes des bois, ENS de la Rochette, (C) 2016 Greg Clouzeau


La floraison (avril - mai) de la jacinthe des bois est donc plutôt fulgurante et surtout remarquablement synchrone pour toutes les plantes d’un même sous-bois pour notre plus grand bonheur olfactif et visuel ! Cette floraison abondante, et même si elle ne produit que des quantités modérées de pollen et de nectar, n’est donc pas négligeable pour les abeilles et peut constituer une source de nourriture importante pour la colonie en pleine reprise d’activité. En effet, si une jacinthe comporte seulement une douzaine de fleurs en moyenne sur un racème unilatéral, le très grand nombre de jacinthes dans le bois compense largement leur pauvreté.


Tapis de Jacinthes des bois, ENS de la Rochette, (C) 2016 Greg Clouzeau
Tapis de Jacinthes des bois, ENS de la Rochette, (C) 2016 Greg Clouzeau



Tiens, des jacinthes sauvages et albinos ! 


Il arrive qu’au milieu de ces immenses tapis de fleurs bleues se distinguent quelques fleurs strictement identiques aux autres mais complètement blanches !
De l’albinisme chez les plantes ? Pas vraiement car ces plantes ne sont pas totalement dépourvue de pigments puisque leurs tiges et leurs feuilles sont vertes. Etrange.

Les couleurs des plantes sont lièes à la présence d’un pigment essentiel, la chlorophylle. Du coup, pour le vert, rien d'étonnant. Mais comment se fait-il que des fleurs bleues ou roses puissent être blanches ?


Jacinthe des bois, (Hyacinthoides non-scripta) (C) Greg Clouzeau
Jacinthe des bois, (Hyacinthoides non-scripta) (C) Greg Clouzeau 





En fait, les pigments qui colorent les fleurs sont fabriqués par les pétales grâce à l’information génétique que chacune des cellules constituant le pétale possède au sein de son ADN. Des gènes contenus dans cette information génétique lance dans les pétales un processus de fabrication d'enzymes qui élaborent ces pigments. Pour synthétiser une molécule de pigment, le processus est donc très complexe, et il suffit alors qu’une de ces étapes soit perturbée, par exemple par une mutation ponctuelle  pour que le pigment ne soit pas synthétisé et que la fleur reste blanche. Du coup, une fois mutée, notre fleur blanche revient chaque année.

On ne trouve jamais d’hybrides à teinte intermédiaire (qui pourraient résulter du croisement entre la plante normale et la plante « albinos »). Ceci suggère que les mutations responsables de l’albinisme pourraient être des mutations à caractère récessif qui, lors d’hybridations éventuelles, sont masquées par le caractère dominant (la présence de pigments). Retenons seulement que les mutations ne sont pas rares dans la nature. Elles pourraient être induites par l'ensoleillement, les ultraviolets étant très mutagènes.


Jacinthe des bois, (Hyacinthoides non-scripta) (C) Greg Clouzeau
Jacinthe des bois, (Hyacinthoides non-scripta) en concurrence avec Ail des ours (C) Greg Clouzeau


Menace sur le "muguet bleu"


Hyacinthoides non-scripta est souvent fortement en régression ou localement disparu pour diverses raisons, dont la cueillette excessive mais aussi la disparition de leur milieu.
Ainsi, si la surexploitation des bois en taillis avait produit des habitats de substitutions pour la jacinthe, l'intensification de la sylviculture mécanisée et en futaie régulière au XXe siècle a provoqué une nouvelle régression des sous-bois clairs et clairières.


Par ailleurs, dans ces milieux, la concurrence est parfois rude, notamment avec l'Ail des ours qui, lui aussi tapisse complètement les sols.



La Jacinthe des bois est pour ces raisons, classée espèce protégée dans certaines régions de France (Limousin, Centre, Lot-et-Garonne…). En Grande-Bretagne où elle est aussi considérée comme en forte régression et où, en tant qu'une des espèces prioritaires du BAP (Biodiversity Action Plan), elle bénéficie d'une protection légale (avec interdiction de vente) depuis 1998. Elle y fait aussi l'objet d'une culture conservatoire ainsi que d'un plan national de restauration et d'opérations de réintroductions, dont en clairières forestières.


Tapis de Jacinthes des bois, Pays de Fontainebleau, (C) 2016 Greg Clouzeau
Tapis de Jacinthes des bois, Pays de Fontainebleau, (C) 2016 Greg Clouzeau


Où trouver la jacinthe des bois ?

La jacinthe des bois est une espèce de sous-bois de feuillus préférant les sols légèrement acides et profonds limono-sableux donc pas trop secs. On la trouve donc assez facilement en lisières des chênaies, charmaies, hêtraies du Pays de Fontainebleau.
Elle possède une aire de répartition typiquement boréo-atlantique, couvrant le nord de la péninsule ibérique, le nord-ouest de la France, l’ouest de la Belgique et surtout la totalité des Iles Britanniques. Son abondance décroît ensuite rapidement vers l’est et le sud ; elle est donci protégée dans les régions en limite de son aire de répartition, comme par exemple dans le Limousin. La Grande-Bretagne abriterait un tiers des " bluebells " de la planète selon Landlife qui insiste sur la responsabilité de ce pays en matière de préservation de l'espèce, notamment face à des menaces telles que lechangement climatique.


Dans notre Pays de Fontainebleau, on peut l'observer dans divers points des forêts domaniales de Fontainebleau et des Trois Pignons, de la Commanderie, (quand la sylviculture ne les a pas trop massacrées) et en grand nombre aux Grands Aveaux (91) et surtout dans l'ENS de la Rochette (Dammarie-les-Lys) par exemple mais aussi en dans de nombreux sous-bois privés.


Tapis de Jacinthes des bois, Pays de Fontainebleau, (C) 2016 Greg Clouzeau
MBK Cacharel une marque fleurissante ?
 Pays de Fontainebleau, (C) 2016 Greg Clouzeau



Pour la petite histoire, cette épave de mobylette MBK Cacharel fut sans doute l'un des plus gros flop commercial de la marque ! Ce modèle M12 était la suite du M11 (même cadre) mais avec un moteur Sachs en remplacement du moteur Anker Laura. C'était un replâtrage de dernier recours entre la faillite de Motobécane et le redémarrage de MBK. Un énorme flop commercial qui a diverses cause dont som nom commercial "Weeky", nom inventé par des marketeux  mais qui ressemble  beaucoup au diminutif anglais "weaky" : faible, mou, et de simple d'esprit ! Il y en a eu peu de produit et en plus personne n'en a voulu ! On fait parfois de drôle de découverte dans nos bois...

Fiche INPN de la Jacinthe des bois

Plus d'images de jacinthe des bois dans la Phothothèque de Fontainebleau


Commentaires