Sports Nature et Escalade à Fontainebleau

Sports Nature et Escalade à Fontainebleau
La forêt de Fontainebleau et ses environs forme le plus beau, le plus riche et le plus vaste des terrains d'aventure aux porte de Paris. Doté d'une géologie particulière, le Pays de Fontainebleau abrite une flore et une faune exceptionnelles que l'on découvrira en pratiquant de très nombreuses activités sportives dans les plus beaux paysages d'Ile de France

Des Paysages magnifiques aux portes de Paris.

Une faune et une flore hors du commun

Un Patrimoine Historique Exceptionnel

Mes dernières photos sur le blog

jeudi 23 mars 2017

Les aqueducs de Fontainebleau

Grégoire Clouzeau
Si la forêt est bordée par la Seine, aucune rivière ne la traverse. Tout du moins, pas naturellement ! En 1854, Georges Eugène Hausmann propose un projet d'alimentation en eau de Paris.

Les sources de la Vanne sont acquises en 1860 et les plans du tracé de l'aqueduc sont terminés en 1865. Œuvre de l'ingénieur Eugène Belgrand, l'ouvrage est achevé en 1875. Long de 173 km, l'aqueduc traverse la forêt de Fontainebleau sur 17 km dont 3,5 en aérien.

L'aqueduc dans sa traversée du Coquibus
L'aqueduc dans sa traversée du Coquibus

Il rassemble des eaux provenant de différentes sources dont celles du Loing et du Lunain.
L'eau arrive au réservoir de Montsouris, situé dans une ancienne carrière souterraine dans le 14e arrondissement de Paris.
L’aqueduc est parfois souterrain. Il traverse intégralement le rocher de Bouligny à une profondeur moyenne de 26 mètres sur une longueur de 1397 m. C’est exactement ici, à deux pas de la route de Nemours, qu’eut lieu un éboulement lors du chantier de creusement, le 20 juillet 1868, accident qui fit quatre morts !

 
L'aqueduc dans sa traversée du Coquibus
L'aqueduc dans sa traversée du Coquibus
 
En dehors des mares de platières et des quelques fontaines aménagées par les Sylvains, l'eau ne coule pas beaucoup en forêt. Au XIXe, on profita donc du succès de certains sites pour y aménager de nombreuses buvettes. Les six plus importantes sont en effet établies autour de la Fontaine Sanguinède, au Mont Chauvet, au Bouquet du roi, près de la Fontaine Dorly, au Rocher Cassepot et, bien entendu, à la Caverne aux Brigands.
Mais cela ne semblait pas suffire à calmer la soif de nos touristes alors certains échafaudent des projets au coût pharaonique et qui n'aboutiront jamais.
Ainsi, en 1847, l'ingénieur Alexandre Corréard, envisage la construction d'un barrage sur la Seine. De celui-ci, un réseau de canalisations amènerait l'eau au cœur de la forêt.
Denecourt n'est pas en reste et reprenant ce projet, il imagine un aqueduc pour alimenter les sites les plus touristiques.
Enfin, en 1865, l'ingénieur Garceau proposait lui de creuser un canal de trois mètres de large qui encerclerait la forêt domaniale sur une vingtaine de Kilomètres. Des travaux estimés alors à plus d'un millions de francs !
 
L'aqueduc dans sa traversée du Coquibus
L'aqueduc dans sa traversée du Coquibus
 
 

mercredi 22 mars 2017

Wolverine, l'etrange toit oxydé

Grégoire Clouzeau
Toujours dans les blocs ouverts en 2014 autour du Pilier du désert d'Apremont, le petit toit à côté du numéro 16 jaune offre un 7C/C+ au départ assis redoutable.
Wolverine, puisque c'est son nom démarre assis à gauche avec une bonne verticale et un crochetage de talon assez pénible puis rejoint la fissure pour un rétablissement final pas si facile que ça à négocier.



Au-delà de la voie, c'est la remarquable couleur ocre du plafond qui m'a attiré. Une telle couleur est synonyme d'une migration d'oxyde de fer lors de la formation du grès il y a quelques millions d'années (voir l'article sur la géologie du massif sur la TL²B). Ce serait dommage de la gâcher avec la magnésie, alors comme l'a fait Pierre,  merci de brosser les prises en partant.



Bravo Pierre Délas pour ses essais dans ce bloc qui signe un beau retour à la forêt après ton accident de l'an dernier. Pas trop rouillé le Marca !

mardi 21 mars 2017

Franck et Ivan jouent les Teletubbies dans le Désert d'Apremont

Grégoire Clouzeau
Face au Pilier du désert présenté hier, se trouve un petit dévers  dont le départ assis passe de 6B à 7A en sortant sur les plats de droite au lieu de la fissure du numéro 11 bis jaune.
Un beau combat à se mettre sur les plats qui offrent une réta de sortie bien plus difficile à négocier qu'il n'y paraît...

Toponymie :
Si la voie est baptisée Teletebbies c'est bien entendu en référence à la série télé anglaise pour enfant qui s'écrit d'ailleurs Teletubbies ! Mais savez-vous pourquoi ?

Cette série pour les tout petits de 365 épisodes de 25 minutes, créée par Anne Wood et Andrew Davenport, diffusée à partir du sur le réseau BBC. Elle met en scène les aventures de quatre personnages unicolores nommés Tinky Winky, Dipsy, Laa Laa et Po.

Notre ami Tony Fouchereau et l'ouvreur du bloc, avait l'habitude l'hier de grimper en combinaison intégrale (type grenouillère), en polaire rouge, héritage de son passé de pompier du GRIMP. Dans la série, le personnage habillé en rouge, c'est Po ! Paradoxalement, c'est aussi le plus petit alors que Tony est souvent le plus grand.  Pendant longtemps, Po a été pris pour un garçon mais il s'agit bien d'une fille, ayant approximativement l'âge d'un bébé, et qui se déplace avec une trottinette rouge dont elle ne sait pas vraiment se servir.

Un vrai supplice pour les parents ! Visiblement, c'est aussi le cas pour les grimpeurs...


Franck fait déjà la grimace dans Teletebbies, 7A, Apremont
Franck fait déjà la grimace dans Teletebbies, 7A, Apremont
 
Franck couine en sortie deTeletebbies, 7A, Apremont
puis couine en sortie de Teletebbies, 7A, Apremont
 
Franck couine en sortie deTeletebbies, 7A, Apremont
 
 

POSTERS et CALENDRIERS de BLEAU

  • Premières Nuances de grès12 posters en Noir et Blanc en A4 et A3