vendredi 1 avril 2016

Les genets : une plante intéressante à plus d'un titre

Qui ne connait pas ces arbustes jaunes qui bordent certains paysages et commencent parfois à fleurir dès le mois d'avril ? Sous cette appelation populaire de genet se cachent des Fabaceae appartenant à différents genres : Cytisus, Cytisophyllum, Chamaecytisus, Echinospartum, Genista, Spartium. 


Genêt à balais (Cytisus scoparius), (C) greg Clouzeau
Qui ne connait pas ces arbustes jaunes qui bordent certains paysages et commencent parfois à fleurir dès le mois d'avril ? Sous cette appelation populaire de genet se cachent des  Fabaceae  appartenant à différents genres : Cytisus, Cytisophyllum,  Chamaecytisus, Echinospartum, Genista, Spartium.


Parmi ces arbrisseaux, le Genêt à balais (Cytisus scoparius) est sans doute le plus commun de France et le plus présent en forêt de Fontainebleau. On le rencontre en plaine sur sols siliceux et dans les terrains arrides, ou les zones déboisées. Très rustique il resiste à des gels jusqu'à -25 °C ! On l'appelle aussi, non sans raison Cytise.




Le Genêt à balais mesure de 1 à 4 m. C'est un arbuste buissonnant avec de nombreuses tiges vertes anguleuses, aux petites feuilles caduques, simples et lancéolées ou composées et trifoliolées, mesurant de 5 à 15 mm de long. Au printemps, il se couvre entièrement d'une multitude de fleurs jaunes, de structure complexe et dépourvue de nectar qui seront pollinisées par les bourdons. Elles reste fermées jusqu'à ce qu'elles soient visitée par l'insecte puis restent ensuite ouvertes.
À la fin de l'été, ses fruits qui forme des gousses oblongues de 2 à 3 cm de long deviennent noires et sèches avant d'éclater bruyament pour répandre leurs graines.



Genêt à balais (Cytisus scoparius) en fleurs, (C) greg Clouzeau
Genêt à balais (Cytisus scoparius) en fleurs, (C) greg Clouzeau


Plutôt prolifique, cet arbuste européén est parfois considéré comme une plante envahissante du fait qu'elle gêne la régénération naturelle de certains arbres en supprimant la lumière aux jeunes plants (Inde, Californie, le nord-ouest des États-Unis, Australie, Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud, Canada...)









Rameau de Genêt à balais (Cytisus scoparius) (C) greg Clouzeau
Rameau de Genêt à balais 
La plante renferme des amines (tyramine, dopamine), des flavonoïdes et des alcaloïdes (une vingtaine en tout). Autant dire que l'industrie pharmaceutique s'y intéresse beaucoup !



Si traditionnellement on utilisait la fleur comme diurétique et pour le traitement des troubles circulatoires, les rameaux sont récoltés pour en extraire la spartéine utile dans le traitement de l'éréthisme cardiaque mais aussi pour des produits de déclenchemet des accouchements (il est potentiellement abortif… donc contre indiqué en cas de grossesse).


Bien entendu, il doit son nom à un vieil usage pour fabriquer des balais mais il a aussi servi dans la fabrication des chaumes des toitures notamment en Lozère.


Ecorce de Genêt à balais (Cytisus scoparius) (C) greg Clouzeau
Ecorce de Genêt à balais (Cytisus scoparius) (C) greg Clouzeau

Grégoire Clouzeau

Auteur & Photographe

Passionné de nature et de sport, je participe à la rédaction de plusieurs magazines et portails d'information

Engagé dans la préservation des sites naturels, je partage ici certaines mes connaissances sur le Pays de Fontainebleau en les illustrant de mes observations photographiques.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire