lundi 27 mars 2017

Les citrons volent en forêt de Fontainebleau

Gonepteryx rhamni !

Le citron Gonepteryx rhamni ♀ à gauche, mâle à droite ♂, Forêt de Fontainebleau
Celles et ceux qui me suivent depuis longtemps le savent déjà, je ne suis ni un photographe animalier, ni un naturaliste. Simplement, je pense qu'il est toujours utile d'en savoir plus sur ce que l'on photographie et quand on se passionne pour le Pays de Fontainebleau, les sujets ne manquent pas ! Je suis photographe "par nature". Cela signifie que je me laisse très volontiers distraire par tout plein de petites choses en randonnée, au grand dam (*) de celles et ceux qui m'accompagnent !
Et en ce moment, avec le retour du soleil, ce sont les nombreux papillons qui volent en forêt. Parmi les premiers lépidoptères visibles en grand nombre, se trouve le citron Gonepteryx rhamni ! Cela faisait longtemps que je cherchais à photographier ce papillon dont le vol ne facilite pas la tâche, et ce week-end, coup de chance, voilà un couple qui s'arrête !

A quoi il ressemble le Citron volant ?

Le Citron ou Gonepteryx rhamni est donc un papillon de la famille des Pieridae dont les ailes sont découpées en forme de feuille, avec des nervures en relief et les contours qui lui permettent de se fondre totalement parmi le feuillage lorsqu'il est au repos... Un point discoïdal brun orangé marque chaque aile sur le revers, alors que c'est un petit point rouge sur le recto. Bref, le citron a une forme assez unique et vous avez peu de chance de vous tromper en présence d’un mâle, car c'est le seul papillon jaune vif en France.

Vous pouvez cliquer sur les images pour passer en mode plein écran.


Le citron Gonepteryx rhamni ♀ en haut, mâle en bas ♂, Forêt de Fontainebleau
Le citron Gonepteryx rhamni ♀ en haut, mâle en bas ♂, Forêt de Fontainebleau

Madame Citron en vol paraît presque blanche (en fait elle est verdâtre !) et pourrait être confondue avec sa cousine la Piéride du Chou. Si en plus, vous vous trouvez dans le sud de la France (la Loire), le Citron a un cousin provençal qui lui ressemble beaucoup : le Citron de Provence (Gonepteryx cleopatra). On trouve les citrons dans les secteurs forestiers ou arbustifs, et tout particulièrement dans les secteurs où se situent leurs plantes nourricières du genre Rhamnus, c'est à dire principalement la Bourdaine (R. frangula) et le Nerprun (R. carthatica).
En montagne, il peut se rencontrer jusqu’à plus de 2000 mètres d’altitude. Si le Citron est capturé, il tombe dans un état cataleptique de mort apparente.


Le citron Gonepteryx rhamni ♀  Forêt de Fontainebleau
Le citron Gonepteryx rhamni ♀  Forêt de Fontainebleau


Les citrons volent presque toute l'année ! C’est en juillet que les imagos éclosent. Devenus papillons, ils voleront jusqu'aux froides journées d'automne pour passer tout l’hiver cachés au milieu des feuilles de lierre, et se reproduiront qu’au printemps suivant.

Le citron Gonepteryx rhamni ♀, mâle, Trois Pignons

Pour survivre aussi longtemps, le citron passe par deux périodes de léthargie, (été et hiver), pendant lesquelles il vit au ralentit pour limiter ses dépenses énergétiques. Le reste du temps, outre sa parade nuptiale printanière, il constitue des réserves.


Le citron Gonepteryx rhamni ♀  Forêt de Fontainebleau
Le citron Gonepteryx rhamni ♀  Forêt de Fontainebleau

Voilà pour le citron.
Je tire la plupart des informations sur les papillon du site Lepi'net

Mon ami Djamal, lui aussi photographe et naturaliste amateur a consacré encore plus d'articles que moi aux insectes de la forêt de Fontainebleau et notamment aux lépidoptères.

Identifier un insecte est parfois un exercice difficile. Outre les nombreux guides existants, Djamal vous propose de partir à la découverte d'une famille de papillons, les Nymphalidés dans cet ebook, où vous trouverez des photos originales, des commentaires par sous-familles et toutes les informations utiles pour des identifier.

Greg CLOUZEAU

Auteur & Photographe

Passionné de nature et de sport, je participe à la rédaction de plusieurs magazines et portails d'information

Engagé dans la préservation des sites naturels, je partage ici certaines mes connaissances sur le Pays de Fontainebleau en les illustrant de mes observations photographiques.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire