Connaissez-vous le Tabac d'Espagne, l'un des nombreux papillons orangés visibles en Forêt de Fontainebleau ?

Tabac d’Espagne (Argynnis paphia), Fontainebleau
Lors de vos balades en Forêt de Fontainebleau, vous avez sans doute croisé divers papillons dont plusieurs de couleur orange. Parmi eux se trouve le remarquable Tabac d’Espagne (Argynnis paphia), un grand papillon qui ne passe pas inaperçu et qui fait l'objet d'un programme de sciences participatives d'inventaire auquel je vous recommande de participer !

Ce tabac n'est pas nocif pour la santé et son observation plutôt facile. D'une taille comprise entre 5 cm et 7 cm, il est plutôt grand donc facile à voir. Comme en plus il butine longuement, son observation est aisée.

On le reconnaît au dessus de ses ailes de couleur fauve avec des points noirs et orné d’une ligne de taches rondes. Le revers des ailes antérieures est identique au dessus, tandis que celui des ailes postérieures présente un lavis argenté de grandeur variable.


Mâle et femelle sont assez ressemblant mais il existe quelques différences de dessin sur les ailes antérieures. En effet, à la différences des femelles, les mâles affichent des lignes noires perpendiculaires qui partent du thorax vers l’extérieur de l’aile. Les points sont parfois plus petits aussi.

Il est présent dans toute la France métropolitaine jusqu’à 2000m d’altitude, il affectionne tous particulièrement les grandes clairières fleuries. Il vol de fin mai à septembre selon la localité, en une seule génération annuelle dans les clairières et allées forestières. Il vole parfois très haut autour de la cime des arbres et ne descend que aller se nourrir.

Tabac d’Espagne (Argynnis paphia), en Forêt de Fontainebleau (C) 2016 Greg Clouzeau
Tabac d’Espagne (Argynnis paphia), en Forêt de Fontainebleau (C) 2016 Greg Clouzeau

Ce superbe papillon, bien que très commun, est hélas menacé car fortement dépendant de la présence de violettes (Violette odorante, la Violette de Rivinus, la Violette de Reichenbach et la Violette des chiens) même si les chenilles mangent des feuilles de chardons et de cirses.

En effet, après l’accouplement, la femelle recherche un site en lisière riche en violettes, source de nourriture des futures chenilles. Bizarrement, elle va pondre ses œufs dans des anfractuosités de l’écorce d'un arbre proche des violettes plutôt que sur celles-ci...



Où observer Argynnis paphia en forêt de Fontainebleau ?

Il aime les grandes prairies fleuries bordant la forêt donc, encore une fois, je vous invite à parcourir celle du Rocher Saint Germain où il butine l'Armérie des sables en cette fin d'été.

Comme il est plutôt facile à observer et reconnaître, il constitue un bon point de départ pour participer au programme de sciences participatives consistant à inventorier certaines espèces. Et franchement c'est très facile même pour des personnes n'ayant qyue peu de connaissance de la nature ! Un petit jeu à faire en famille avec vos enfants pour qui, la "chasse'' aux petites bêtes est en général une activité ludique mais peu instructive... Et en plus, c'est désormais faisable avec un smartphone grâce à une appli 100 % gratuite



54 missions d’observation en poche



Mission Forêt avec Noé est la toute première application smartphone de Noé. Avec elle, découvrez les missions d’inventaire de l’Observatoire de la Biodiversité des Forêts (OBF) et emportez-les à chacune de vos sorties dans les bois. L’application vous initie à la forêt avec 12 missions d’apprentissage et vous propose d’observer les 42 espèces des missions de l’OBF, parmi lesquelles des papillons, des escargots, des reptiles, des champignons, des carabes et autres insectes… Les missions, classées par niveau (apprenti, débutant, confirmé et expert) vous permettent, tout en vous amusant, de progresser dans vos connaissances sur la forêt et ses espèces. Et c'est aussi simple que Pokémon Go et sans risque !
Seul, entre amis ou en famille, identifiez une ou plusieurs missions autour de vous. Observez, photographiez et transmettez votre observation… le tour est joué ! Elle sera envoyée aux scientifiques du Muséum national d’Histoire naturelle pour être confirmée et intégrée à l’Inventaire National du Patrimoine naturel. Vous pourrez également partager vos plus belles observations avec tous vos amis en les publiant sur Facebook directement depuis l’application.
N'oubliez pas aussi de jeter un œil au blog de mon ami Djamal qui publie de nombreuses observations sur la faune et la flore du Pays de Fontainebleau !


Tabac d’Espagne (Argynnis paphia), en Forêt de Fontainebleau (C) 2016 Greg Clouzeau
Tabac d’Espagne (Argynnis paphia), en Forêt de Fontainebleau (C) 2016 Greg Clouzeau


Commentaires