Balade désertique sur les Sables du Cul de Chien


Voilà sans doute la destination la plus incroyable à 65 km de la Capitale ! Et quand, par bonheur, il y a peu de monde, quelle puissance ! Quelle énergie. Voici une belle petite balade...

Aux portes des Sables du Cul de chien, Trois Pignons, (C) Greg Clouzeau
Aux portes des Sables du Cul de chien, Trois Pignons, (C) Greg Clouzeau



Les sables du Cul de Chien, dans la forêt domaniale des Trois Pignons, à côté de Noisy sur Ecole, c'est du sable, des rochers, des pins, quelques boulots de la callune et de la bruyère, entourés de quelques "bosses", bref un vrai dépaysement pour les citadins.

Sables du Cul de chien, Trois Pignons, (C) Greg Clouzeau
Les Sables du Cul de chien, Trois Pignons, (C) Greg Clouzeau
Cliquez sur une photo pour passer en plein écran

Une invitation à sortir seaux, pelles et rateaux, ballons et serviettes et lézardersur la plage ! 
Situés à une heure de Paris et à peine dix minutes de marche depuis le parking, les Sables du Cul de chien sont donc une destination très prisée durant les beaux jours que je préfère oublier les week end. Et pourtant, cette fois j'ai eut de la chance ! Pas âme qui vive sur la plus belle des plages d'Ile de France.

Et franchement, quand le calme est là... quel bonheur.

Aux portes des Sables du Cul de chien, Trois Pignons, (C) Greg Clouzeau
Aux portes des Sables du Cul de chien, Trois Pignons, (C) Greg Clouzeau

Le panorama redevient saisissant. Dans une cuvette bordée par les bouleaux et les pins, vous foulerez un sable aussi fin que blanc, digne des plus belles plages du monde. Cette spectaculaire étendue se referme progressivement et qui sait si, dans cinquante ans, elle ne sera pas totalement recouverte par la forêt ! En effet, elle doit son origine à d'importants incendies allumés par les allememands pendant la seconde guerre mondiale. Une bien belle cicatrice donc que la forêt gomme petit à petit...

Les Sables du Cul de chien, Trois Pignons, (C) Greg Clouzeau
Une balade à travers le site rocheux permet de découvrir d'autres plages, comme de petites criques dans un océan de verdure... Les plus agités iront se dégourdir les mollets en s'essayant à l'escalade les rochers de grès et les circuits balisés et en évitant le célèbre mais fragile « Bilboquet ».  Victime d'une trop forte fréquentation, il est interdit à l'escalade et a nécessité d'important travaux d'ensablement.

Le célèbre Bilboquet du Cul de chien, Trois Pignons, (C) Greg Clouzeau
Ici, une bouteille abandonnée ne va jamais à la mer mais souille définitivement ce site remarquable, alors, soyez sympas, pensez à emporter un sachet pour vos déchets...

Aux portes des Sables du Cul de chien, les étanges rochers orangers du 91.1 Trois Pignons, (C) Greg Clouzeau
Aux portes des Sables du Cul de chien, les étanges rochers orangers du 91.1 Trois Pignons, (C) Greg Clouzeau

Commentaires