mardi 31 mai 2016

Connaissez-vous l'alisier de Fontainebleau ?

Les sorbiers existent sous différentes espèces dont celle dite de Fontainebleau. Un arbre protégé à l'échelle nationale mais est-il si rare ?

L'Alisier de Fontainebleau ou Sorbier à larges feuilles (Sorbus latifolia) est une espèce de petits arbres de la famille des Rosaceae, genre Sorbus. Cette variété de Sorbus est considérée comme rare. Mais est-ce bien le cas ? En tous cas, elle n'est pas la seule présente en Forêt de Fontainebleau où l'on trouve ses parents l'Alisier Torminal et l'Alisier blanc. En fait notre Alisier de Fontainebleau qui était sensé n'être qu'un hybride local semble présent du Portugal à l'Allemagne et serait même plus présent que ces parents !

Alisier de Fontainebleau ou Alisier blanc, Cuvier, (C) 2016 Greg Clouzeau
Alisier de Fontainebleau ou Alisier blanc, Cuvier, (C) 2016 Greg Clouzeau

Alisier Trominal, Franchard Isatis
Alisier Trominal, Franchard Isatis


Mais le genre Sorbus a fait régulièrement débat. En 2001, il faisait l'objet d'une discussion sur tela-botanicae. Ainsi d'après Christophe PARISOT (ANVL), l'Alisier de Fontainebleau se reconnaît facilement dans notre milieu. En revanche, il est vrai qu'en dehors de la forêt de Fontainebleau, il arrive couramment de tomber sur des hybrides torminalis/aria (ou même peut être torminalis/latifolia) pour qui il est difficile de donner le nom de Sorbus latifolia sans doute."
D'après lui, les représentations les plus fidèles sont (dans l'ordre de pertinence) :Le livre des arbres, arbustes et arbrisseaux, Lieutaghi (R. Morel 1969)Flora helvetica, Flore illustrée de suisse, Konrad Lauber-Gerhart Wagner Belin 2000La flore forestière française (Rameau Mansion Dumé Tome I) IDF 1989Flore de France, Coste (1900-1906).
Les caractéristiques qui semblent ressortir au niveau du découpage de la feuille :
  • forme générale de la feuille (en passant par les pointes des lobes) correspondant à Sorbus aria donc très arrondie.


  • les deux lobes basaux marqués comme chez Sorbus torminalis mais moins profondément incisés que chez ce dernier. Toutefois, ils se distinguent bien du reste de la feuille (détail peu marqué sur la flore forestière).


  • les autres lobes donnant, sur la feuille, plus un aspect de double dentition. Pour ce qui est de la coloration, elle est très proche de Sorbus aria, vert foncé mat dessus et blanc duveteux dessous.


  • Les fruits sont rouges brunâtres.
    L'Alisier de Fontainebleau est inscrit dans la liste des espèces végétales protégées au plan national. C'est donc, à priori, une espèce rare, plutôt endémique à l'Ouest de l'Europe, mais très présente dans le massif forestier d'où elle tire son nom. Un autre Sorbus, par exemple le Cormier (Sorbus domestica L.), est dans une grande partie de son aire française aussi rare que l'Alisier de Fontainebleau. Cette rareté est donc une notion toute relative que l'on trouve retranscrite dans les listes régionales de protection des espèces. Ainsi l'Érable de Montpellier est protégé dans le Centre, l'Arbousier en Bretagne, et notre Alisier blanc  en Haute-Normandie. . .Personnellement, dans notre massif, il me semble que j'ai croisé plus de jeunes Alisiers de Fontainebleau que de Sorbus Trominalis ou aria. D'ailleurs, devant certaines feuilles immatures, j'ai du mal à être affirmatif... mais je ne suis pas naturaliste.


    Grégoire Clouzeau

    Auteur & Photographe

    Passionné de nature et de sport, je participe à la rédaction de plusieurs magazines et portails d'information

    Engagé dans la préservation des sites naturels, je partage ici certaines mes connaissances sur le Pays de Fontainebleau en les illustrant de mes observations photographiques.

    0 commentaires:

    Enregistrer un commentaire