samedi 14 mai 2016

Avez-vous remarqué ces drôles de petits papillons aux longues antennes ?

On ne leur prête pas souvent attention mais, en forêt, au printemps, de petits insectes volettent en groupe au-dessus du feuillage. Certains se font remarquer car ils montent et descendent sans cesse dans la lumière du soleil. Se sont des drôles de papillons de la famille des Adelidae qui compte 33 espèces visibles en France et 250 dans le monde. Les mâles sont facilement identifiables avec leurs très longues antennes. Le plus dur sera de les prendre en photo...

l'Adela reaumurella ou adèle verdoyante , Fontainebleau, (C) Greg Clouzeau
On ne leur prête pas souvent attention mais, en forêt, au printemps, de petits insectes volettent en groupe au-dessus du feuillage. Certains se font remarquer car ils montent et descendent sans cesse dans la lumière du soleil. Se sont des drôles de papillons de la famille des Adelidae qui compte 33 espèces visibles en France et 250 dans le monde. Les mâles sont facilement identifiables avec leurs très longues antennes. Le plus dur sera de les prendre en photo...

L'un de ces papillons, l'Adela reaumurella ou adèle verdoyante est assez commun et facile à observer (bien que Adela signifie "qui ne se montre pas"). Surveillez les zones forestières ensoleillée, avec une préférence pour les futaies de bouleaux, hêtres et chênes entre avril et mai. Si des lépidoptères joues les ascenseurs au dessus du feuillage, vous les avez trouvé !

Ces vols agités de haut en bas constituent très certainement une sorte de parade nuptiale destinée à attirer les femelles. Il ne faut pas manquer ce rendez-vous car il n’y a qu’une seule génération par an, et les adultes ne volent qu’une quinzaine de jours.
l'Adela reaumurella ou adèle verdoyante , Fontainebleau, (C) Greg Clouzeau
Vol d'Adela reaumurella ou adèles verdoyantes, ENS de la Rochette, (C) Greg Clouzeau

Où l'observer à Fontainebleau ?

Facilement en bordure de l'ENS de la Rochette ou dans certaines allées forestières de Franchard par exemple, mais je suis certains que vous en trouverez assez facilement ailleurs.

Il s’agit d’un petit papillon aux reflets métalliques, qui ne dépasse pas 14 à 18 mm d’envergure, pour à peu près 2 cm de long. Les ailes sont de plusieurs couleurs, les antérieures vert doré, et les postérieures brun grenat, avec des écailles brillantes qui leur donnent cet aspect métallique. Le dimorphisme sexuel chez l’adèle verdoyante est assez prononcé. Les mâles arborent de très longues antennes qui font à peu près 5 fois la longueur du corps. Ils portent aussi une toison de poils noirs sur la tête et le thorax.


l'Adela reaumurella ou adèle verdoyante mâle , ENS de la Rochette, (C) Greg Clouzeau
La chenille vit dans un fourreau construit avec des morceaux de feuille et de divers végétaux. Elle se nourrit de feuilles en décomposition. Dès leur éclosion, les Adèles se regroupent et entament leur vol de parade.

l'Adela reaumurella ou adèle verdoyante , Fontainebleau, (C) Greg Clouzeau
l'Adela reaumurella ou adèle verdoyante , Franchard Sablons, Fontainebleau, (C) Greg Clouzeau


l'Adela reaumurella ou adèle verdoyante mâle , ENS de la Rochette, (C) Greg Clouzeau
l'Adela reaumurella ou adèle verdoyante mâle , ENS de la Rochette, (C) Greg Clouzeau




Source pour l'identification et le texte de l'article http://www.quelestcetanimal.com/ Un très bon site quand vous êtes un peu perdu question bestiole !








Greg CLOUZEAU

Auteur & Photographe

Passionné de nature et de sport, je participe à la rédaction de plusieurs magazines et portails d'information

Engagé dans la préservation des sites naturels, je partage ici certaines mes connaissances sur le Pays de Fontainebleau en les illustrant de mes observations photographiques.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire