La danse des fougères Aigles

Débourrage de printemps d'une fougère aigle, Pteridium aquilinum, Forêt de Fontainebleau, (C) 2012 Greg Clouzeau
La Fougère-Aigle (Pteridium aquilinum) dite aussi Grande Fougère, Fougère commune, Fougère impériale, Porte-aigle, ou encore Aigle impérial... est une fougère de la famille des Dennstaedtiaceae. 

Elle est très commune, (voire envahissante) et surtout cosmopolite (mais avec des sous-espèces et des variétés diverses), c'est à dire qu'on la trouve partout (ou presque) à travers le monde.


« C'est une des rares espèces à pousser dans le mode entier : elle est dite cosmopolite. (...) Parfaitement semblables, ces fougères sont cependant adaptées à leur milieu, et non intervertibles. Un pied français transporté sous les tropiques ne parvient pas à s'y adapter, et meurt. Il en va de même pour un pied poussant sous l'équateur, qu'on transplante en Europe. (...). » Jean-Marie Pelt, L'évolution vue par un botaniste, Fayard, 2011, p.269.


On la retrouve des bords de mer à plus de 2 000 m d'altitude. Cette plante toxique a longtemps été utilisée à des fins alimentaires et médicinales et reste utilisée, notamment en horticulture.

Selon Francis Hallé, la fougère aigle est potentiellement immortelle. Un rhizome peut ainsi vivre près de 1 000 ans !

En effet, son rhizome noir, fibreux et ramifié, rampe à plusieurs dizaines de centimètres sous le sol, lui permetant de coloniser rapidement de grands espaces, et de former un clone à distance. Par cette méthode de reproduction asexuée, et profondément enterrée, la fougère aigle est épargnée par les incendies de forêt. La Fougère aigle se développe aussi bien en pleine lumière qu'en milieu semi-ombragées. Elle est aussi indifférente à l'humidité du sol.


Débourrage de printemps d'une fougère aigle, Pteridium aquilinum, Forêt de Fontainebleau, (C) 2012 Greg Clouzeau
Débourrage de printemps d'une fougère aigle, Pteridium aquilinum,
Forêt de Fontainebleau, (C) 2015 Greg Clouzeau


fougères aigles, Pteridium aquilinum, Forêt de Fontainebleau, (C) 2015 Greg Clouzeau
Débourage d'une fougère aigle, Pteridium aquilinum, Forêt de Fontainebleau, (C) 2015 Greg Clouzeau


jeunes fougères aigles, Pteridium aquilinum, Forêt de Fontainebleau, (C) 2015 Greg Clouzeau
jeunes fougères aigles, Pteridium aquilinum, Forêt de Fontainebleau, (C) 2015 Greg Clouzeau
jeunes fougères aigles, Pteridium aquilinum, Forêt de Fontainebleau, (C) 2015 Greg Clouzeau
Les fougères aigles, Pteridium aquilinum, Forêt de Fontainebleau, (C) 2015 Greg Clouzeau

fougères aigles, Pteridium aquilinum, Forêt de Fontainebleau, (C) 2015 Greg Clouzeau
fougères aigles au début d'automne, Pteridium aquilinum, Forêt de Fontainebleau, (C) 2015 Greg Clouzeau

À partir de ces rhizomes naissent à chaque printemps des frondes (feuilles) de très grande taille (90 cm) sur des "tiges" pouvant dépasser les 2 mètres (Rocher Canon par exemple) qui passeront du vert tendre au vert bouteille puis bruniront et durciront à l'automne avant de disparaître à l'hiver !

Commentaires